Nos Terroirs

Vignobles Saint Didier Parnac,
toute la diversité des terroirs de l’AOC Cahors

icone VSDP Dark

« En parcourant le vignoble de Cahors, j’ai découvert deux grandes zones de terroir géologiques aux paysages très distincts » raconte Hervé JOYAUX, nouveau propriétaire des Vignobles Saint Didier Parnac, avec son épouse Diane et leurs associés.

L’une de ces zones est sur les hauteurs, entre 250 et 350 mètres d’altitude. Il s’agit du terroir calcaire du causse, formé par une mer qui se trouvait là il y a 150 millions d’années, et dont témoigne aujourd’hui encore « la plage aux ptérosaures », située à Crayssac, juste au sommet de la falaise qui surplombe le Château Saint-Didier de Parnac.

L’autre zone est dans la vallée. Il s’agit d’un terroir en « terrasses » créées par le Lot, une rivière qui depuis 15 millions d’années creuse le causse et dépose des alluvions au fil de ses nombreux méandres.

En devenant propriétaires des Vignobles Saint-Didier Parnac, Hervé, Diane et leurs associés ont donc fait le choix de disposer de tous les types de terroirs pour élaborer tous les styles de vins possibles, du plus gourmand au plus complexe : le Château Saint-Didier de Parnac se situant en vallée, le Prieuré de Cénac sur le causse et le Château de Grézels étant positionné en vallée et sur le causse. Quant à la marque Latis, ses terroirs sont multiples et se répartissent sur l’ensemble de l’appellation.

« Aux cours de mes immersions successives dans le vignoble, je me suis également plongé dans l’histoire de ce territoire, dont le magnifique patrimoine architectural raconte plusieurs milliers d’années de présence humaine, avec des civilisations mais aussi des âges d’or souvent insoupçonnés », raconte Hervé.

En effet, depuis l’époque préhistorique jusqu’à nos jours, ce territoire héberge l’humanité, qui au fil des siècles a légué un patrimoine historique, naturel et architectural exceptionnel.

Avec l’acquisition des Vignobles Saint-Didier, Hervé, Diane et leurs associés ont donc aussi fait le choix de s’inscrire dans cette grande histoire et de la perpétuer : le Château Saint-Didier de Parnac avec ses caves voûtées et son accès à la rivière, le Château de Grézels avec sa forteresse et son panorama dominant la vallée, le Prieuré de Cénac avec son monastère séculaire. Quant à la marque Latis, elle est un hommage au peuple celtique qui occupait ce territoire il y a 2000 ans et qui honorait la nature.

Notre Histoire

Du pied des Andes aux sources du Malbec

icone VSDP argentina

En 1990, alors qu’il participe à une dégustation dans une bodega aux portes de Mendoza, Hervé JOYAUX FABRE, négociant à Bordeaux, remarque un vin élaboré à partir de Malbec. Séduit par le caractère et la profondeur de cette cuvée, il prend conscience du formidable potentiel de ce cépage, dont la réputation aux pieds des Andes n’est pas encore celle qu’on lui connait aujourd’hui. A cette époque, cabernets et merlot sont à la mode, tandis que le Malbec finit dans l’anonymat des assemblages dont il contribue toutefois à la qualité.

Visionnaire, Hervé décide donc d’acquérir cette propriété viticole avec son ami d’enfance Pierre NOYER MONTMAYOU et ils décident ensemble de la dénommer FABRE MONTMAYOU.

En 1992, leur bodega est la première, dénommée FABRE-MONTMAYOU, est la première à commercialiser un Malbec haut de gamme destiné au marché américain. Le succès est au rendez-vous.

En 1997, Diane, l’épouse d’Hervé, les rejoint dans l’aventure. De nationalité franco-allemande, polyglotte et passionnée de vin, l’épouse d’Hervé développe les ventes dans le monde entier.

Aujourd’hui, les vignobles FABRE MONTMAYOU s’étendent sur 450 hectares, situés dans la province de Mendoza mais aussi en Patagonie.

En 2015, Hervé et Diane envisagent d’investir à nouveau en France. Une rencontre, des dégustations, les convaincront de redécouvrir le vignoble de Cahors, berceau du cépage Malbec.

Impressionnés par son renouveau qualitatif et stylistique, la diversité de ses terroirs, le dynamisme de ses exportations, mais aussi charmés par la beauté de ses paysages, la succulence de sa gastronomie, la gentillesse de ses vignerons et de ses habitants, ils décident très rapidement d’investir dans cette appellation du Sud-ouest de la France, entre Mer Méditerranée et Océan Atlantique.

En 2017, Hervé et Diane deviennent avec leurs amis et associés les nouveaux propriétaires des Vignobles Saint Didier Parnac, composés du Château Saint Didier, du Château de Grézels et du Prieuré de Cénac.

Prieuré de Cénac

Terroir Mystique

Vignoble-St-Didier-logo-icone

« Lorsque Diane et moi sommes arrivés au Prieuré de Cénac, nous nous sommes posés un moment et nous sommes sentis étrangement bien. Il y a une ici une vibration très belle, très particulière », se souvient Hervé.

Ce terroir du causse est en effet le plus mystique de tout le vignoble de Cahors. Depuis des millénaires, les hommes semblent y avoir trouvé un point d’équilibre entre le ciel et la terre. Non loin un mégalithe se dresse au milieu d’une parcelle, autour la forêt fait silence et le clocher du village pointe à l’horizon, au milieu un prieuré témoigne encore de l’esprit sacré de cette clairière viticole.

Au-delà de leurs premières sensations, Hervé et Diane découvrent un terroir aux potentialités jugées exceptionnelles par l’ensemble des vignerons de Cahors.

Posé sur son promontoire calcaire datant du jurassique et s’élevant à près de 300 mètres d’altitude, le Prieuré de Cénac domine à la fois la vallée mais aussi le causse. Si cette altitude n’impressionne pas outre mesure Hervé en tant que vigneron des Andes, la qualité et la diversité des sols l’enthousiasment aussitôt.

Il remarque en effet que le socle calcaire, caractéristique première du causse mais pas si fréquente en Argentine, est recouvert d’argile très riche en fer et manganèse. Les murs d’enceinte et les façades du Prieuré lui-même révèlent la richesse de ce terroir fascinant.

Hervé approfondit rapidement son expertise en interrogeant les grands vignerons de l’appellation Cahors. « Dès les premiers rayons de soleil, une brise souffle ici en permanence, séchant feuilles et grappes et donc éloignant parasites et maladies », lui raconte l’un d’entre eux. « Et puis il y a le sol, particulièrement riche en argiles jaunes ou rouges qui retiennent l’eau et les nutriments et donc assurent à la vigne un apport hydrique et minéral constant. Ici, le terroir est d’une incroyable diversité, tantôt à dominante argileuse, tantôt parsemé de pierres calcaires ou de galets rouges, parfois violets. Ce sont des poches sidérolithiques gorgées d’oxyde de fer. Un terroir rare à Cahors mais qui signe les vins parmi les plus fins et les plus minéraux ».

Naturellement, en tant que pionnier du Malbec haut de gamme en Amérique du Sud, Hervé ne reste pas indifférent au fait que le Prieuré est aussi majoritairement planté de ce cépage et que les cuvées 100% Malbec produites à cet endroit sont déjà de haute qualité.

Ambitieux autant que visionnaires, Hervé et Diane entendent donc hisser progressivement le Prieuré de Cénac au niveau des plus grands vins de terroir français.

Château de Grézels

Terroir Seigneurial

Vignoble-St-Didier-logo-icone

Si le Château de Grézels est une forteresse médiévale impressionnante, le potentiel de ses terroirs n’en a pas moins retenu l’attention d’Hervé et Diane. En effet, ce vignoble dispose d’excellentes parcelles sur le causse mais aussi dans la vallée.

Celles sur le causse s’accrochent au coteau calcaire tout en surplombant le château ainsi que le méandre de Prayssac. Leur sol rouge indique la présence de fer. En questionnant les vignerons environnants, Hervé découvre que ces quelques hectares ont été volés à la forêt, laquelle avait progressivement remplacé la vigne après la crise du phylloxera. Aujourd’hui, ces parcelles symbolisent donc la renaissance d’un terroir viticole historique, longtemps abandonné et qui demeure difficilement mécanisable.

Celles dans la vallée correspondent à deux types de « troisième terrasse » : celles constituées de grèzes, qui se situent au plus près du causse et qui confèrent aux vins une grande finesse ; et celles dont la composition est argilo-siliceuse et qui assure aux vins fruité et puissance.

Grezels est le nom donné au village situé en contrebas du château. Aussi, Hervé fait rapidement le lien entre ce nom et les Grèzes, qui en langue occitane signifient morceaux de pierre calcaire arrachés au causse par l’érosion et qui se sont accumulés pendant des millions d’années au pied des versants. En recouvrant la « troisièmes terrasse », comme à cet endroit, ces grèzes forment les terroirs les plus profonds et les plus drainants de l’appellation cahors. Ces pierres sont également appelées « cônes d’éboulis calcaires » en raison de leur forme souvent conique. Certains des vins le plus réputés au monde sont issus de ce type de sol.

Conscient de ce potentiel, Hervé imagine déjà rendre à ce terroir son rang seigneurial.

Château Saint-Didier
de Parnac

Terroir Fluvial

Vignoble-St-Didier-logo-icone

Dans le méandre de Parnac règne le Château Saint-Didier, mais aussi le Lot, rivière dont Diane et Hervé ont pu mesurer l’œuvre en observant le paysage à cet endroit.

Sous leurs yeux, une large vallée couverte de vignes s’étage en pente douce du pied du causse jusqu’à la rivière, laquelle servit pendant des siècles au transport des barriques vers Bordeaux.

Au plus près de la rivière, Hervé et Diane ont d’abord découvert le terroir de la « première terrasse », composé d’alluvions fertiles âgés de moins de 500 000 ans et dont les sables limoneux donnent des vins aériens et fruités. Ce terroir est minoritaire dans les assemblages du Château Saint-Didier de Parnac.

Cinq mètres plus haut se trouve la « deuxième terrasse », un terroir calcaire dont le ruissellement a extrait les éléments de sol les plus fins et les plus fertiles et où la présence de galets roulés atteste de l’ancien passage de la rivière. Par comparaison avec la « première terrasse », la deuxième comporte plus d’argile : de quoi retenir l’eau, assurer à la vigne une hydratation stable et donner au vin structure et profondeur.

Plus haute encore, la « troisième terrasse ». Séparée de la deuxième par un talus et formée d’alluvions vieilles de plus de 700 000 ans, elle dispose d’un sol de surface relativement pauvre, caillouteux et drainant. En profondeur, éléments fins et argiles assurent à la vigne une réserve hydrique et alimentaire faible mais permanente. Le fruit y gagne en maturité, le vin en densité et en précision.

Ainsi, les cuvées du Château Saint-Didier de Parnac sont élaborées à partir de nombreuses parcelles réparties sur 3 niveaux de terrasses, principalement argilo-siliceuses et majoritairement plantées de Malbec. Au-delà  de ces cuvées, le site du Château Saint-Didier de Parnac est également le lieu de vinification et d’élevage du château de Grézels, du Prieuré de Cénac et de la marque Latis.

Close This Panel